Rechercher
  • CINDY TROTTIER

Lecture | La planète du héron bleu : un ouvrage d'espoir

Dernière mise à jour : août 3


Il y a longtemps que je n’avais pas publié sur le blogue. Voyez-vous, je crois que ces derniers mois, je me suis tout simplement posée. En effet, j’ai choisi de m’offrir un peu de doux et de folie dans ce monde qui file à toute allure et qui nous ronge quelque peu. Je me suis permis de rêver, de remettre à plus tard certaines tâches « urgentes » qui ne l’étaient pas tant que ça, tout compte fait. Bref, je me suis donné le droit de ralentir…


C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’ont poussée à patienter avant de publier quelques mots à propos de ce bouquin que je tenais déjà depuis quelques mois entre les mains. Mais qu’avais-je donc à ne pas savoir quoi écrire à son sujet ? Il y a pourtant du bon dans ce livre ! En fait, il y a tout de bon dans ce récit, pour qui souhaite prendre le temps de le savourer à sa juste valeur.



Mais voilà, le livre La planète du héron bleu : 30 ans pour sauver la biodiversité de Jean-Pierre Rogel, n’est pas un ouvrage qui se lit comme un roman ordinaire. Je dirais même que c’est un agréable essai qui mérite amplement le temps de réflexion que nécessitera chacune des informations rigoureusement choisies par l’auteur et journaliste scientifique, afin de nous sensibiliser à la cause. Rigueur, qui, je dois l’admettre, allumera probablement les plus érudits et les plus passionnées de ce genre de lecture.


De mon côté, j’ai appris. Beaucoup. Chaque passage, chaque chapitre me donnait envie de prendre une pause de lecture pour me poser et me questionner. Ce n’est pas le genre de livre qui se lit avant de s’endormir paisiblement, c’est un bouquin qui se découvre en pleine conscience. Une conscience au cœur de NOTRE nature, de notre faune et de notre paysage. Une nature qui nous parle, qui nous écoute et qui nous instruit… et il a tant à nous apprendre sur cette beauté complexe qui nous entoure.


Et ne nous arrêtons pas aux grands animaux, qui sont plus visibles : il y a dans ces écosystèmes un fabuleux foisonnement de formes animales et végétales, ainsi que de microorganismes. Ces lieux grouillent d’espèces qui enrichissent le sol, nettoient l’eau, pollinisent les plantes à fleurs, participent à l’air que nous respirons, fournissent des plantes pour nous nourrir et nous soigner et participent à la régulation du climat.

Reprendre contact avec la nature, proprement, avec soin. L’imiter, lui faire honneur et non vouloir à tout prix la contrôler. Il serait si logique de s’en inspirer quand on y pense. Il y a tant à voir, tant à apprendre lorsque sous le bouleau, accoté à son tronc, nous nous arrêtons pour observer toutes les solutions que nous propose la biodiversité face à notre avenir. Que serait le monde de demain si nous avions la force de nous adapter à notre environnement comme l’écureuil roux ? Que serions-nous si nous étions en symbiose avec les éléments qui nous entourent plutôt que de vouloir constamment les modifier et en prendre le contrôle ?


Plus nous perturbons les habitats naturels, plus nous mettons la santé humaine en danger. […] La destruction accélérée des habitats, et singulièrement celle des forêts, nous expose à des pandémies dévastatrices comme celle de la Covid-19. Nous créons les conditions de telles catastrophes, mais nous pourrions les éviter en cessant de piller la nature et en soignant la biodiversité.

À mon sens, ce livre nous propose une facette réconfortante sur l’avenir de la biodiversité en nous permettant de constater la résilience de notre environnement et de sa capacité à se régénérer… En somme, y aurait-il de l’espoir ?



La planète du héron bleu : 30 ans pour sauver la biodiversité Jean-Pierre Rogel, Édition La Presse 2021 | 208 pages.

Achetez-ici


#produitoffert


47 vues0 commentaire