• CINDY TROTTIER

Foodie | 7 astuces pour réduire vos déchets au supermarché

Dernière mise à jour : 20 avr.

eux aux prises avec cette situation le savent, il n’est pas toujours évident de réduire les déchets générés par les achats courants, tels que l’épicerie, lorsque vous restez loin des commerces zéro déchet et que l’accès au vrac est problématique. Dans ces cas précis, il n’est pas rare de devoir se tourner vers les supermarchés pour faire ses emplettes.


Cependant, n’oubliez jamais que le mot d’ordre dans une cuisine zéro déchet et minimaliste est de redéfinir ses besoins à l’essentiel, sans tomber dans la privation. C’est vraiment en optant pour cette philosophie que vous verrez vos emballages diminuer de façon exponentielle, peu importe l’endroit où vous ferez vos courses. Avec de tels changements en vue, ne soyez pas non plus surpris de réaliser de belles économies!


Voici 7 astuces à adopter pour vous aider à réduire les déchets lorsque vous devez magasiner dans un supermarché.



 

Choisir les emballages en gros format

« Le vrac génère le même déchet que les grands formats ». C’est vrai dans beaucoup de cas! Plusieurs entreprises utilisent régulièrement de gros formats de produits pour les transvider dans leurs bennes de vrac. Lorsque vous avez une famille, l’achat de denrées en gros peut rapidement devenir plus avantageux financièrement. Malgré cela, vous devez connaître vos réels besoins avant de faire l’achat de ce genre de format afin d’éviter le gaspillage alimentaire. Les produits non périssables* comme : la farine, le riz, les légumineuses et les pâtes sont alors à privilégier en gros format. Vous pouvez aussi, si vous en avez la chance, optez pour les coopératives alimentaires afin d'acheter des denrées alimentaires en groupe et réduire, du même coup, les déchets et le gaspillage alimentaire.

Privilégiez les aliments locaux

Lorsqu’on achète des produits d’importation en vrac, nous produisons beaucoup de déchets dont nous ignorons l’existence. Vous pensez faire un geste zéro déchet lorsque vous prenez vos clémentines du Maroc à l’unité sur le présentoir plutôt que dans la boîte en carton/bois? Détrompez-vous! Les emballages liés à la manutention vous rattraperont ici. Il est également coutume que des boîtes ou des sacs soient ouverts afin de créer des présentoirs de vrac où vous payerez plus cher vos items à l'unité. C’est là que l’achat auprès des producteurs locaux et des marchés vous permettra de limiter au maximum ces emballages invisibles. Hors saison, l’achat de produits surgelés locaux en gros ou d’aliments du Québec peut même devenir salutaire pour le « zérodéchetiste » régional, même s’ils sont présentés dans un sac de plastique recyclable. Vous pourriez aussi congeler plusieurs fruits et légumes lors des récoltes, si vous avez l’espace disponible à la maison.


Comprendre ses habitudes alimentaires

Mieux comprendre ses habitudes alimentaires, c’est la base dans une cuisine minimaliste. Nous sommes tous très influencés par la publicité et les pseudo-études qui nous bombardent sur les bienfaits de plusieurs aliments dont nous n’aurions probablement jamais goûté si ce n'eut été que d'un coup de pub bien placé! Tout d’un coup, nous voilà à cuisiner, psyllium, poudre de chanvre, farine sans gluten et graines de chia, parce qu’on nous en a vanté les vertus. Au final, ces aliments se retrouvent à moisir au fond des armoires parce qu’on ne sait pas les apprêter ou simplement parce qu’ils ne font pas partie de nos habitudes alimentaires régulières. Revenons à la base. Qu’aimez-vous réellement manger et cuisiner? Du riz, des spaghettis et de l’avoine? Alors pourquoi acheter une variété infinie de céréales dans vos armoires?


Opter pour des aliments frais (en vrac)

Ce qui revient le plus souvent avec les gens réticents au zéro déchet, c’est le manque de temps associé à la fabrication des produits de toutes sortes. Et si vous cessiez de vous casser la tête? Pourquoi passeriez-vous la fin de semaine devant le fourneau à cuisiner des galettes, des biscuits et des barres tendres si vous n’aimez pas cuisiner? Parce que c’est bon ?! Oui, mais si vous manquez de temps et que cela vous démotive, plutôt que de manger de la compote maison, pourquoi ne pas croquer simplement dans une pomme qui ne nécessitera aucune vaisselle? En utilisant son gros bon sens, on se facile aussi la vie.


Cuisiner avec des aliments de base

La cuisine minimaliste peut être facile, rapide et très goûteuse! De plus, elle est souvent associée à des recettes « santé ». Il vous suffit de simplement combiner des légumes et des fruits, une céréale et une source de protéine (végétale ou animale) pour obtenir un repas complet. Afin de donner du goût au tout, pourquoi ne pas utiliser vos combines alimentaires préférées? Épices/huile=marinade, condiments/épices=trempette ou vinaigrette ou sauce, que vous aurez réalisées grâce à la magie des condiments de base? Ne soyez pas inquiet, vous développerez des trucs afin de simplifier vos recettes et avec le temps, en créer de nouvelles.


Se sucrer le bec simplement

Dans notre cuisine minimaliste, nous n’avons pas forcément banni le sucre, mais puisque nous mangeons peu transformé, nous en limitons sa forme et sa présence. Pourquoi avoir du miel, du sirop d’érable, du sucre de table, de canne, brun, turbiné, d’agave, de coco, de maïs, voire des forêts sacrées d’Okinawa? Parce que l’un est supposément meilleur que l’autre? Non. Du sucre, c’est du sucre. Ils sont tous aussi impactant les uns que les autres sur notre santé. Ici, c’est le goût qui varie et la texture. Alors, à moins d’être pâtissier ou pâtissière, simplifiez-vous donc la vie en optant pour votre agent sucrant préféré. À ce sujet, un tableau des ingrédients interchangeables vous sera fort utile afin de réévaluer vos recettes. Outre un sucre de base, rien ne vous empêche d’avoir un sucre particulier que vous appréciez. J’ai d’ailleurs toujours du miel chez moi, parce que je l’utilise également pour mes cosmétiques et mes remèdes maison.

S’informer sur les alternatives et les ingrédients interchangeables

Lorsque vous désirez opter pour un garde-manger minimaliste et zéro déchet, vous choisissez aussi de vous informer sur les alternatives disponibles. Si ce petit travail vous semble compliqué au début, il vous sera vite utile pour réduire l’achat de denrées superflues, tout en vous permettant d’économiser. Que faire lorsque vous n’avez pas de crème de tartre? Par quoi remplacer le jus de citron? Je suis allergique au soya, comment remplacer cette option dans les recettes? C’est justement là que les ingrédients interchangeables vous sauvent la mise à bien des niveaux tout en vous permettant de réduire vos déchets. Voici trois liens pour vous aider à trouver des alternatives.


Vous souhaitez discuter en direct avec moi sur certains sujets? Viens me voir sur Twitch dès 9h, du lundi au jeudi. https://twitch.tv/cindzy


108 vues0 commentaire